:   : 
Perdu votre mot de passe?| Oublié votre identifiant ?| Pas encore de compte? Inscription
Le Club d'Investisseurs Immobiliers du Québec
Le Club d'Investisseurs Immobiliers du Québec
Le Club d'Investisseurs Immobiliers du Québec
Le Club d'Investisseurs Immobiliers du Québec

1 000 000$ de conseils

Comment se sortir de la paralysie de l’analyse ?
Vous devez premièrement apprendre qu’il est primordial de prendre une décision pour être en mesure de démarrer. Vous devez pouvoir prendre des décisions sans connaître à 100?% tous les faits, les figures et les données, lesquels vous diront avec exactitude ce vers quoi vous vous dirigez.

Pourquoi ? Parce que vous aurez besoin de plus qu’une vie pour recueillir toutes les données nécessaires pour peser les pour et les contre ainsi que toutes les variables et possibilités qui pourraient se produire. Il n’y a aucune façon de savoir avec une absolue certitude si vous arriverez à la destination désirée.

Je ne vous dis pas, bien sûr, de ne rien analyser ou considérer mais après un certain temps, il faut qu’une décision se prenne. Sinon l’opportunité passe et on a aura manqué le bateau.

Il me semble que nous errons dans les cégeps et les universités. Nous accordons tellement d’importance à l’aspect technique des affaires que, quelque part, nous en avons complètement perdu la vision globale : la perspective. Nous manquons de vision. Il faut être le plus visionnaire possible. Il est nécessaire de voir ce que les autres ne voient pas.

Le problème avec les entreprises d’aujourd’hui est qu’elles sont dirigées par des gens trop rationnels : des comptables, des avocats. Ils sont excellents dans leur champ d’activité, mais lorsque le temps vient d’être visionnaire, c’est une autre histoire.

Bill Gates, Pierre Péladeau, Gaétan Frigon, Michael Dell, Paul Desmarais (le père), Guy Laliberté, pour ne nommer que ceux-là, sont des visionnaires. Regardez l’énorme succès obtenu par Gaétan Frigon avec cette institution gouvernementale désuète qu’était la Société des alcools du Québec. Il en a fait un endroit où il est agréable d’aller. Il a changé la façon de faire des employés. Il a vu et compris que le client est important. Résultat : une augmentation phénoménale des ventes et des profits. C’est ce qu’on appelle être visionnaire.

Si vous voulez vraiment faire le million de dollars que le titre de ce chapitre propose, alors suivez cet avis :

PRENEZ LA DÉCISION DE DÉMARRER IMMÉDIATEMENT
 
Tous droits réservés - Jacques Lépine - 2008 | 2017
Jacques Lépine, Yvan Cournoyer
Courtiers immobiliers
L'EXPERT IMMOBILIER P.M.INC. Agence immobilière